4.7
( On 5 )

Les effets secondaires des anti-inflammatoires chez les chiens et les chats

Anti-inflammatoires naturels pour chiens

Les médicaments anti-inflammatoires sont des produits pharmaceutiques dont l'action consiste à réduire l'inflammation, la douleur et la fièvre. Ils sont principalement divisés en deux groupes: les non stéréoïdiens (AINS), tels que l'aspirine, et les stéroïdiens (connus généralement sous le nom de «cortisone»). Ces deux catégories possèdent des effets secondaires similaires, bien que les stéroïdiens sont plus problématiques (en particulier chez les chiens), tout en procurant des effets bénéfiques également plus puissants.

Les problèmes les plus importants se présentent dans ces deux cas:

  • Utilisation d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens pour humains chez les chiens et les chats: il ne faut JAMAIS les donner à des animaux sans une ordonnance vétérinaire préalable. Les animaux ont beaucoup de problèmes à les métaboliser correctement, cela pouvant facilement aboutir sur un empoisonnement potentiellement mortel, même à faibles doses.

  • Utilisation incorrecte d'anti-inflammatoires d'usage vétérinaire, cela étant généralement dû à une utilisation sans ordonnance préalable, à des doses trop élevées ou à une prise trop prolongée, et ce sans contrôle vétérinaire, pouvant conduire à de graves problèmes.

Il faut également veiller à prendre encore plus de précautions s'ils sont utilisés chez des chiens âgés, très jeunes, affaiblis ou qui prennent déjà d'autres médicaments ou traitements.

Il faut donc éviter leur utilisation, à moins qu'un vétérinaire n'indique le contraire, dans ces cas:

  • Maladie cardiovasculaire, rénale ou hépatique

  • Déshydratation

  • Quand ils prennent d'autres types d'anti-inflammatoires

  • Lorsque certaines protéines du sang (en particulier l'albumine) sont faibles

Les symptômes d'intoxication

Ils correspondent à des ulcères ou perforations d'estomac, des dommages au niveau des reins ou du foie.

  • Intoxication légère: douleurs abdominales, vomissements, diarrhée, faiblesse ou fatigue, anorexie (perte de l'appétit)

  • Intoxication grave: déshydratation, pâleur, tachycardie, diarrhée ou vomissements avec du sang, ecchymoses (aspirine), augmentation de la température (aspirine), jaunisse, incoordination des mouvements, convulsions, mort.

Il existe de rares cas d'hépatopathie (lésions au foie) du fait des AINS. Cela se produit chez les animaux sensibles. Ses symptômes apparaissent quelques jours après l'ingestion.

Dans le cas des anti-inflammatoires stéroïdes (cortisone) utilisés de manière prolongée, des maladies peuvent survenir du fait de leur accumulation (hypercorticisme iatrogène). En outre, il est TRÈS IMPORTANT de ne pas interrompre brusquement le traitement lors de la prise de ces médicaments. Le vétérinaire vous conseillera sur la meilleure façon de procéder.

Traitement de l'intoxication

  • Vomissement provoqué (en fonction du temps écoulé depuis l'ingestion)

  • Prise de charbon actif

  • Utilisation de protecteurs gastriques tels que l'Oméprazole

  • Fluides intraveineux

Pronostic: en cas d'irritation gastrique, lésions rénales ou hépatiques légères, la récupération est généralement bonne si le traitement est commencé rapidement. Le pronostic sera par contre réservé voire mauvais si survient une perforation gastrique due à la péritonite ainsi causée.

Alternatives aux anti-inflammatoires traditionnels

Il faut tout d'abord garder à l'esprit que si un vétérinaire prescrit un anti-inflammatoire, c'est parce que celui-ci est nécessaire pour l'animal. La plupart du temps, ses effets bénéfiques l'emportent largement sur ses effets secondaires. Cependant, il y a des cas où il est possible de les remplacer ou d'aider l'animal par des alternatives plus sûres pour ainsi réduire leur dose.

Attelles (protecteurs articulaires): ce sont des aides orthopédiques techniques qui réduisent les effets de l'arthrose. Elles s'utilisent de la même manière que chez les humains et permettent normalement de réduire la dose nécessaire d'anti-inflammatoires voire même de l'éviter. Tout en stabilisant l'articulation affectée, elles y augmentent la circulation sanguine, réduisant ainsi l'inflammation et les douleurs, stimulant l'activité musculaire et limitant l'atrophie des muscles concernés. Elles s'utilisent également pour accélérer le processus de récupération postopératoire. 

Solutions orthopédiques pour chien

Acides gras Oméga-3: ils agissent comme anti-inflammatoires naturels. Ils peuvent aussi aider lors de longs traitements. Ils sont particulièrement recommandés dans les processus inflammatoires et les altérations cutanées. 

Anti-inflammatoires naturels non conventionnels: il existe des produits anti-inflammatoires ayant moins d'effets secondaires que les traditionnels. Ils sont intéressants pour une utilisation chronique ou chez des animaux pour lesquels les anti-inflammatoires traditionnels sont contre-indiqués.

Textiles intelligents: il existe sur le marché des attelles et des orthèses fabriqués à partir de matières textiles qui utilisent la propre chaleur de l'animal pour soulager la douleur et accélérer la récupération.

Pack TENS pour chien

Physiothérapie et électrostimulation: ces deux techniques peuvent permettre de  réduire la douleur et de parvenir à une récupération plus rapide. Il existe des professionnels se consacrant à la physiothérapie canine et féline. L'électrostimulation peut même être utilisée à la maison, réalisée par le propriétaire du chien et ce, à un prix très raisonnable.

Chaleurles lampes à infrarouges et l'application directe de chaleur peuvent être d'une grande aide pour soulager la douleur de l'animal.

De manière générale, la meilleure façon de profiter des bienfaits des anti-inflammatoires est de les utiliser sous ordonnance vétérinaire, reconnaître les symptômes qui permettent de déterminer que  «quelque chose ne va pas» et connaître les alternatives et autres solutions qui nous permettent d'améliorer la vie de notre chien.

Laura Perez - Vétérinaire

Ortocanis.com