4.7
( On 5 )

Le syndrome de la queue de cheval chez les chiens 

Le syndrome de la queue de cheval (SCE) est un ensemble de symptômes causés par la compression ou la destruction des racines nerveuses du bas du dos du chien.

La queue de cheval est un faisceau de racines nerveuses se trouvant juste après la moelle épinière, au niveau des vertèbres lombaires. Elle couvre la région lombaire, sacrée et coccygienne.

Les chiens les plus touchés sont généralement de grande race et d'âge moyen. En outre, des races telles que le golden retriever, le berger allemand ou le rottweiler, peuvent présenter de manière parallèle une dysplasie de la hanche, qui peuvent même être confondues lors du diagnostic de manière erronée.

Symptômes

Le premier signe clinique visible est généralement la difficulté de l'animal à se lever de sa position de repos. Becs de perroquet ou syndrome de la queue de cheval du chienPuis apparaîtra une diminution d'intérêt pour l'exercice, la boiterie de l'une ou des deux pattes arrière et de la douleur, lorsque vous toucherez le bas du dos de l'animal. Peut également apparaître l'incontinence fécale et/ou urinaire.

Ce syndrome peut être provoqué par de nombreuses causes et il est très important d'arriver à un diagnostic précis pour essayer de les corriger. Celui-ci est réalisé à partir d'un examen physique par le vétérinaire, radiographie et/ou Tomodensitométrie (TC ou scanner) ou Résonance Magnétique (RM).

Causes de la queue de cheval

  • Anomalies congénitales structurelles (de naissance) telles que le spina bifida ou la formation d'hémivertèbres.
  • Fractures et luxations des vertèbres de la zone.
  • Hernie discale du dernier disque intervertébral: cela survient plus fréquemment chez les animaux ayant souffert au préalable de dysplasie de la hanche ou de luxation de la rotule.
  • Spondylose: également appelée "bec de perroquet". Ce sont des excroissances osseuses dans les vertèbres, chez des animaux âgés.
  • Infections.
  • Tumeurs dans les os ou les nerfs.

Arnés de soporte

Traitement

Pour être précis, il sera nécessaire d'avoir un diagnostic définitif de la cause du syndrome. Il prendra en compte l'âge de l'animal, la gravité et la durée des symptômes et les possibilités économiques. Dans de grandes lignes, l'on peut choisir entre deux types de traitement:

Traitement conservateur

  • Antibiotiques si la cause est infectieuse.
  • Traitement de la tumeur si la cause est néoplasique (cancer): chimiothérapie ou traitement palliatif.
  • Restriction du mouvement: confinement dans une cage. Les résultats sont très imprévisibles, l'incontinence ne se résout généralement pas.
  • Soulagement de la douleur et limitation de la progression de l'arthrose: prise d'anti-inflammatoires, analgésiques et chondroprotecteurs.

Traitement chirurgical

Surtout dans les cas sévères ou qui ne répondent pas au traitement conservateur. L'on cherchera la décompression des racines nerveuses touchées et la stabilisation de la fracture, hernie ou luxation provoquant le syndrome. Il faudra également utiliser des analgésiques et des chondroprotecteurs.

Traitement palliatif

Dans les cas où il est impossible de rétablir la normalité à l'animal, il faudra essayer de rendre sa vie aussi normale que possible.

Sillas de ruedas para perros

Autres aides

Harnais de soutien pattes arrière; grâce à ces harnais, vous pourrez supporter une partie du poids de l'animal afin qu'il puisse marcher plus efficacement.

Chariots roulants pour chien; grâce à ces voiturettes, votre chien pourra se déplacer facilement, aussi bien s'il est atteint d'immobilité totale des pattes que partielle.

Traitement de la douleur: il faudra TOUJOURS recourir aux anti-inflammatoires et/ou analgésiques lorsque vous remarquerez que votre chien souffre. Il est possible d'utiliser des anti-inflammatoires naturels de façon chronique, diminuant ainsi les effets néfastes des médicaments.

Physiothérapie: elle peut être d'une grande aide, que vous ayez choisi la chirurgie ou le traitement conservateur.

Laura Perez - Vétérinaire d'Ortocanis

Ortocanis.com